Sylvie Bréhinier

Psychothérapie analytique à médiation corporelle – réflexologie

L'Analyse Psycho Organique

« L’homme est plein à chaque minute de possibilités non réalisées »

L’Analyse Psycho-Organique, théorie et méthode élaborée par Paul Boyesen, allie le travail psychanalytique et psychocorporel.

C’est une méthode qui travaille avec l’inconscient pour dénouer les blocages ou les distorsions névrotiques. Elle vise à libérer notre énergie vitale –  par le corps, les images ou les mots – afin de rétablir une bonne circulation entre le conscient et l’inconscient. En effet, corps et psyché forment un tout indissociable. Notre corps porte la mémoire de ce qui nous a été donné de vivre émotionnellement et qui a été enfoui, refoulé, il est porteur aussi d’élans et de désirs de vie qui ne demandent qu’à être reconnus.

L’APO est une approche holistique de l’être humain puisqu’elle prend en compte autant le soma (le corps) que la psyché (l’esprit – le mental).

  • L’approche analytique : c’est un échange verbal, basé sur une écoute fine et un soutien de l’expression des affects ; elle utilise l’approche analytique de l’inconscient par les rêves, les rêves éveillés, l’écoute des subtilités du langage ; elle permet la mise en évidence des valeurs personnelles, des choix, des désirs, et aide au soutien de leur mise en œuvre…
  • L’approche psycho-organique : c’est prise en compte des symptômes et manifestations corporelles chroniques ou momentanées ; elle utilise l’écoute, l’expression et la compréhension des sensations et des sentiments ; elle permet la mobilisation des énergies non ou mal utilisées, par le mouvement, la respiration consciente, le toucher et les massages à visée thérapeutique…

L’analyste psycho-organique travaille non seulement avec les rêves mais aussi avec le rêve éveillé et les images symboliques ; « l’inconscient est situationnel » comme le souligne Paul Boyesen ; l’inconscient se réfère aux situations vécues et c’est à ces situations qu’il convient de permettre de remonter à la conscience.

L’objectif est d’accompagner chacun vers une appropriation simultanée de son corps, de sa psyché et de son esprit dans son intégralité. Et pour cela, trois interventions sont privilégiées et possibles :

  • La verbalisation qui par le biais d’entretiens menés en face à face avec le thérapeute (ou allongé sur un divan) va permettre au patient d’exprimer ses sentiments, ses affects et ses émotions.
  • La prise de conscience du corps et de l’énergie qui circule, grâce à la respiration, à la relaxation, à des mouvements, voire à des massages, va favoriser le renouement avec ses sensations et son identité organique, son moi.
  • L’investigation psychanalytique est l’utilisation des matériaux de l’inconscient et l’interprétation des symboles, images, rêves…qui permettront à l’individu d’avoir accès à la signification et aux origines de ses difficultés.

 

L’analyse psycho-organique, en accord avec l’optimisme de Lev Vygotski contre le pessimisme freudien et surtout lacanien, considère que le changement est possible. Dans les difficultés de la vie, elle voit le non-réalisé plutôt que le traumatisme :
« L’homme est plein à chaque minute de possibilités non réalisées ».

En clair, ce qui n’a pu être réalisé dans le passé ainsi que les colères non exprimées sont des réservoirs d’énergie encapsulée dans le corps.

Le travail en thérapie va chercher et transformer les frustrations, ce qui libére l'énergie bloquée pour réaliser aujourd’hui ce que nous voulons vraiment vivre.

L'Analyse Psycho Organique vise à :

  • pouvoir faire d’autres choix.
  • réactualiser des habitudes du passé pour les adapter au présent
  • prendre contact avec l’élan de vie, avec les sentiments et les besoins.

Les FONDAMENTAUX

L'énergie résiduelle est constituée des colères et des rages contenues qui n’ont pas pu s’exprimer lors de situations antérieures. La réalité, porteuse de limites difficiles à accepter, est source de frustrations. L’énergie s’encapsule dans le corps et reste bloquée, inutilisable. Pire encore, cela mobilise de l’énergie pour empêcher l’expression de ces sentiments enfouis, refoulés dans le corps et dans le psychisme.

L'énergie conséquentielle : Le travail corporel, avec des exercices très précis et bien utilisés, donne accès à cette énergie figée, à ces souvenirs refoulés, cachés, oubliés pour la transformer en énergie conséquentielle. Le travail va chercher à contacter ce que nous aurions aimé vivre

Le choix d'expérience, c’est-à-dire la vision et la compréhension de l’expérience passée.